Dernier train pour Busan : un film flippant !

Ce film sud-coréen du genre action, épouvante-horreur et thriller est produit par Sang-Ho Yeon. Le film d’une durée de 1h 58 mn affiche dans son casting les acteurs suivants : Gong Yoo, Yumi Jong, Dong-Seok Ma et plus. Le film est interdit au jeune public moins de 12 ans.

Synopsis de dernier train pour Busan

Corée du Sud est infestée par un virus inconnu. On décrète l’état d’urgence. Les morts-vivants font de terreur jusque dans le train de KTX où les passagers auront à les affronter jusqu’à Busan où ils seront à l’abri de l’épidémie.

Critique du film Dernier train pour Busan

Voici une version nord-coréenne de zombie et de morts-vivants. Si vous croyez avoir tout vu des épouvantes, détrompez-vous car là il s’agit des monstres à grande vitesse qui transmettent des virus. Et ils font leur besogne partout en Corée sauf à Busan. Les écrans à l’intérieur du tgv montrent d’ailleurs des images violentes de l’invasion de zombies dans le pays. En effet, le ravage et le chaos sévissent partout sauf dans la ville de Busan où les passagers veulent se rendre. Une fille malade qui monte dans le train a contaminé les autres. Et le survival débute là. Le film se concentre sur une poignée de survivants dont un père avec sa fille, une femme enceinte, deux jeunes hommes, un homme d’affaires et une femme enceinte. La seule chance de survie pour ce petit groupe passe par la solidarité.

revue-dernier-train-pour-busan

Le scénario n’est pas compliqué, et le développement des personnages est bien fait. La phase d’amorce pose la base de scénario rapidement : les gens montent dans le train, et l’intrigue commence. Il n’y a pas de temps mort ou des nombreuses minutes d’introduction de protagonistes. Concernant la réalisation, le montage de scène en huis clos est bien abouti. Les scènes d’angoisses et d’action sont bien filmées mêmes si elles sont un peu colorées comparées aux autres films zombie. Les effets visuels et la bande sonore sont impressionnants. L’autre plus du Dernier train pour Busan, c’est également les émotions qui s’en dégagent. On peut y rencontrer toutes sortes de personnages plus ou moins attachants : de l’altruiste au lâche, de l’égocentrique au généreux etc. Le film dépeint l’égoïsme de l’homme dans ses dernières positions de défense pour garder leur vie. Même si le début du film a l’air du déjà-vu, la réalisation fait ressortir des séquences réalistes et fantastiques plutôt original. Certaines sont même plus ou moins incohérentes et font voir l’égoïsme ou l’indifférence des gens quand ils restent scotchés à leur téléphone alors que pas loin d’eux des gens sont bouffés par les zombies. Par ailleurs, il faut dire que les scènes d’action sont bien orchestrées, partagées entre l’horreur et l’action et tiennent en haleine du commencement du film jusqu’à la fin. Une atmosphère de l’apocalypse plutôt réussie qui se passe des clichés. Enfin, évidemment, comme tout film d’épouvante-horreur qui se respecte, les frissons et l’angoisse sont au rendez-vous. Le stress est maintenu tout au long de l’aventure.

Mais après, je dois regarder un film d’animation pour enfants, sinon je fais des cauchemars.

Cette entrée a été publiée dans Film. Sauvegarder le permalien.